A l’occasion de l’achèvement de notre projet « Article 27 », nous sommes heureux de vous présenter la vidéo de clôture qui retrace le chemin que l’on a parcouru depuis 18 mois.

Depuis sa création, Tafra se donne pour mission d’améliorer notre compréhension des institutions marocaines, conformément aux dispositions de l’article 27 de la Constitution de 2011 qui garantit le droit d’accès à l’information publique à tous les citoyens. Nous nous sommes fixé quatre objectifs :

  • Créer une base de données interactive sur les institutions et les élus au Maroc ;
  • Organiser des conférences et workshops sur la régionalisation avancée ;
  • Publier une quarantaine de synthèses d’articles académiques, issus des meilleures revues de science politique et traitant soit du Maroc, soit de problématiques intéressant le Maroc
  • Créer un réseau de chercheurs, de fonctionnaires, de membres de la société civile sur le droit d’accès à l’information.

Ainsi, dans le cadre de notre mission qui consiste à améliorer la connaissance des institutions marocaines, nous sommes heureux de vous annoncer que les objectifs du projet sont aujourd’hui atteints.

Cependant, durant les 18 mois passés sur ce projet, nous avons été confrontés à des défis distinctes. Techniques, d’abord : développer une expertise dans la collecte de données, leur traitement et leur analyse. Mais il y a également des défis liés à l’environnement politique marocain. Malgré des avancées juridiques indéniables, le Maroc peine à retranscrire dans la réalité les droits des citoyens qu’il proclame, et les devoirs que les institutions ont envers eux. Le droit d’accès à l’information jouit d’un soutien indéniable de la part de nombreux acteurs publics, mais se heurte aux réticences d’autres. Il est garanti par la Constitution, et limité dans la pratique. Pourtant, grâce aux acteurs publics engagés dans cette réforme, aux acteurs de la société civile tels que les membres de la Plateforme pour le Droit d’Accès à l’Information (DAI), et avec le soutien de nos partenaires internationaux, nous pouvons faire progresser la réalité d’application de ce droit.

Cette vidéo représente un bref aperçu de ce que nous avons fait durant cette année et demie passée, dans la poursuite de cet objectif. Nous vous souhaitons un bon visionnage, et nous vous donnons rendez-vous pour de nouveaux projets.