Fin des législatives partielles : la composition définitive de la première Chambre

chambre-des-rep-final

Le 25 janvier dernier, lors de la dernière législative partielle, le candidat du Mouvement populaire, Mohamed Simo, a été réélu député dans la circonscription de Larache face à son concurrent du PJD, Ahmed El Khatib. Rappelons que l’élection avait été annulée le 12 octobre 2017 par la Cour Constitutionnelle suite à la diffusion, pendant la campagne des législatives, d’une video montrant Mohamed Simo à la Chambre des représentants.

A l’issue des législatives d’octobre 2016, l’élection de 18 députés (issus de 8 partis politiques) avait été annulée par le juge constitutionnel, à qui revient le contrôle du bon déroulement des scrutins. Au total,16 circonscriptions étaient concernées par la tenue de nouvelles élections partielles pour remplacer les 18 sièges vacants.

Leurs résultats ont légèrement modifié la composition de la première Chambre.

chambre-des-rep-final

Ainsi, l’Istiqlal et le MP ont perdu deux sièges chacun par rapport aux résultats initiaux d’octobre 2016, soit un total de 44 sièges pour le premier et de 25 pour le second. Le PJD en a perdu un, passant de 125 à 124 sièges.
En revanche, le RNI, l’USFP, et le PPS ont vu le nombre de leurs députés augmenter ; passant de 37 à 40 sièges pour le RNI, de 20 à 21 pour l’USFP et de 12 à 13 pour le PPS. De leur côté,le PAM et l’UC ont conservé le même nombre de sièges, respectivement 102 et 19 sièges.

PJD PAM PI RNI MP USFP UC PPS MDS FGD PUD PGV
124 102 44 40 25 21 19 13 3 2 1 1

Pour mémoire, le juge constitutionnel avait également réformé deux sièges, ce qui signifie qu’il est seul habilité à proclamer le vainqueur sans qu’il soit besoin de tenir de nouvelles élections.

Pour en savoir plus sur les contentieux électoraux : http://tafra.ma/le-contentieux-electoral-des-legislatives-2016-un-recapitulatif/